Vos émotions influencent vos douleurs!

On est souvent portés à penser que la douleur provient d’une blessure à un tissus du corps – un ménisque déchiré, un muscle tendu, une vertèbre bloquée…  Or, cette conception de la douleur est un peu simpliste, et n’explique pas tout.  Comment expliquer que votre mal de dos ou de cou augmente en période de stress? Comment expliquer que certaines personnes arrivent à marcher malgré une fracture de hanche?

Plusieurs recherches ont été réalisées dans les dernières années afin d’expliquer ces phénomènes, et augmenter notre compréhension du phénomène de la douleur.

Il est largement accepté maintenant que la douleur ne provient pas seulement des informations nerveuses envoyées par les tissus en raison de spasmes, fractures ou blocages, mais qu’elle est aussi influencée par plusieurs facteurs psychosociaux.  On parle du « modèle biopsychosocial de la douleur ».

En effet, on sait maintenant qu’une personne vivant une situation difficile – deuil, dépression, anxiété, conflits, etc. – verra son seuil de douleur diminuer et sera plus portée à souffrir de douleurs malgré un bon état physique.  On sait que la dépression est associée à une plus grande incidence de douleur chronique.  D’ailleurs, une étude a montré que le tiers des patients d’une clinique de la douleur souffrait de dépression sévère!

Conséquemment, un traitement efficace de la douleur passera non seulement par un traitement des dysfonctions physiques, mais aussi par une meilleur gestion du stress et des émotions.  C’est la raison pour laquelle votre ostéopathe risque de vous suggérer des méthodes de gestion des émotions éprouvées telles que l’exercice physique, la cohérence cardiaque, la respiration contrôlée, la méditation, le yoga, etc.

Bonne relaxation!

 

Références

  1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4590059/
  2. Wilson KG, Eriksson MY, Joyce L, Mikail SF, Emery PC. Major depression and insomnia in chronic painClin J Pain 2002; 18: 77–83.
  3. Bair MJ, Robinson RL, Katon W, Kroenke K. Depression and pain comorbidity: a literature reviewArch Intern Med 2003; 163(20): 2433–45
  4. https://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/stress-management/in-depth/stress-relievers/art-20047257

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *