Votre corps ne s’use pas simplement parce que vous l’utilisez!

Plusieurs personnes, thérapeutes et clients confondus, ont l’impression qu’il est normal de se blesser lors d’une “sur-utilisation”. “C’est normal que j’aie mal aux genoux, je fais beaucoup de course”1. “C’est normal que j’aie mal au coude, je suis lanceur au baseball”.

Or, le corps humain fonctionne selon le cycle stress – récupération – adaptation. C’est à dire que, après avoir été soumis à une contrainte extérieure telle qu’une résistance à l’entraînement (stress), si on offre au corps une période de récupération adéquate, celui-ci s’adaptera en augmentant sa résistance à cette constrainte.

Prenons l’exemple d’une personne qui s’entraîne en musculation. Après avoir exécuté des mouvements avec résistance, par exemple des squats, si cette personne offre à son corps une période de repos ainsi qu’une bonne hydratation et une alimentation adéquate, ses muscules se développeront de manière à mieux performer la prochaine fois, afin d’être en mesure de mieux forcer et moins se blesser.

De même, une personne qui se soumets à des périodes de méditation ou de lecture, et qui offre à son cerveau le repos et les conditions adéquates pour sa récupération, verra sa capacité de concentration augmenter.

Qu’est-ce que cela a à voir avec l’usure du corps? C’est simple: si votre biomécanique est adéquate, si la mobilité et la motilité de votre corps est adéquate, il n’y a pas de raison pour que votre coude ou votre bas de dos commencent soudainement à vous faire souffrir! Votre corps devrait s’adapter à vos activités et devenir de plus en plus efficace à les réaliser.

Lorsque vous souffrez, votre ostéopathe peut vous aider à trouver la cause de votre douleur et à établir une stratégie afin de retrouver votre mobilité et votre motilité, et de permettre à votre corps de s’adapter optimalement!

Référence

1- https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27333572

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *